Deux candidats de Top Chef rejoignent nos ambassadeurs16/01/2018

Carl Gillain, Chef à l'Agathopède, membre de Génération W et candidat Top Chef 2012 fait désormais partie de notre réseau. Jeremy Vandernoot, son 1er de cuisine et candidat Top Chef 2018 lui emboîte le pas.

Pour Carl, Top Chef a été un déclencheur qui lui a permis d'ouvrir son premier restaurant, l'Agathopède. Cela fonctionne d'ailleurs tellement bien pour lui qu'il a pu en ouvrir un second ainsi qu'un concept de friterie. Il est fier de la Wallonie et de ses produits, ce qui l'a poussé à rejoindre Génération W et maintenant, les ambassadeurs de la marque Wallonia.be. "Représenter la Wallonie est quelque chose qui me tient à coeur et je suis très content d'être partenaire de la démarche", déclare-t-il.

Désormais, c'est au tour de Jeremy de tenter sa chance en participant à l'aventure de Top Chef. S'il ne l'a pas poussé à y participer, Carl l'a en tout cas encouragé et se dit "emballé" à cette idée. Il est même prêt à le coacher: "C'est mon rôle de Chef et je l'endosse avec plaisir, d'autant que nous sommes amis depuis plus de 20 ans maintenant. J'espère pouvoir l'aider à aller le plus loin possible".

Le djobin de 27 ans est passionné de cuisine et a pu travailler avec les plus grands en Wallonie. Au-delà de Carl Gillain, il a notamment pu apprendre auprès de Sang Hoon Degeimbre, qui est également ambassadeur de la marque Wallonia.be et chef de file du mouvement Génération W: il apparaît d'ailleurs à ses côtés dans le tout premier spot de Wallonia.be ! Plus qu'un aboutissement, il considère cette émission comme un tremplin: "Ici, à l'Agathopède, j'ai la chance de pouvoir travailler la cuisine de Carl Gillain... mais ce n'est pas 'ma' cuisine. J'ai envie de montrer au grand public ce dont je suis capable". Mais s'il rêve d'ouvrir un jour son propre restaurant, il garde les pieds sur terre et reste concentré sur l'Agathopède. "C'est beau de rêver mais tout se passe bien ici et je n'ai pas (encore? NDLR) de projet pour le futur".

Il considère par ailleurs le terroir wallon comme une richesse. "De la volaille de Lustin aux petits gris de Namur, la Wallonie regorge de produits de qualité qui ne sont pas toujours connus du grand public". Carl et lui essaient donc de mettre ces produits en avant à travers leur cuisine, à défaut de pouvoir le faire à la télévision française et sur RTL. En attendant, qui sait, d'avoir sa propre émission culinaire?

Entre temps, ils vous incitent tous les deux à les suivre dans cette démarche et à devenir ambassadeur de la marque Wallonia.be. "Soyons fiers de notre terroir, simplement fiers de la Wallonie et de ses richesses. C'est important d'être attaché à ses racines, j'aurais personnellement beaucoup de mal à travailler ailleurs", nous dit-encore Carl Gillain. De son côté, Jeremy Vandernoot conclut en ajoutant: "Le wallon n'est pas assez chauvin, pas assez fier de ce qu'il a chez lui. Faire partie des ambassadeurs de la marque Wallonia.be, c'est déjà mettre en avant la Wallonie".

Wallonie-Bruxelles fête le Maroc en 2018 21/12/2017

Ce mercredi 20 décembre 2017, Pascale Delcomminette, Administratrice générale des Relations internationales...
more
"Les Éternels" de Pierre-Yves Vandeweerd

Deux prix pour le réalisateur Pierre-Yves Vandeweerd 15/01/2018

Ses documentaires "Les Eternels" et "Les Tourmentes" ont été primés au cours des deux semaines dernières....
more