• Avec la salle de traitement supplémentaire, la solution Proteus®PLUS disposera de deux salles de  traitement à portique rotatif.

Le premier centre de protonthérapie d’Amérique latine sera wallon05/01/2018

IBA, la société de Louvain-la-Neuve spécialisée dans la protonthérapie et qui emploie plus de 1500 personnes dans le monde, a signé un contrat avec la firme argentine INVAP pour une salle de traitement rotatif qui sera installée au CNEA de Buenos Aires. La valeur de cette nouvelle commande se situe entre 10 et 15 millions d'euros.

Un premier contrat avait en fait été signé avec INVAP en septembre 2015 pour l'installation du premier système de protonthérapie en Amérique Latine pour un montant oscillant entre 35 et 40 millions d'euros. Ce premier contrat entrait dans le cadre du plan fédéral d'investissement de médecine nucléaire, sous l'égide du Ministre des investissements publics ainsi que de celui de la santé et de la Commission d'Energie Atomique Nationale (CNEA). Ce plan d'investissement en infrastructure et équipement a pour but d'assurer l'accès gratuit aux technologies les plus innovantes en matière de prévention, traitement, recherche et apprentissage en médecine nucléraire et en oncologie. Le premier patient devrait être traité à la fin de cette année 2018.

Avec la salle de traitement supplémentaire, la solution Proteus®PLUS disposera de deux salles de  traitement à portique rotatif, toutes deux munies des dernières technologies Pencil Beam Scanning (PBS) et Cone Beam Computed Tomography (CBCT), ainsi que d’une salle dédiée à la recherche.

Olivier Legrain, Chief Executive Officer d’IBA, déclare que « L’extension de notre collaboration avec INVAP réaffirme la position d’IBA en tant que partenaire de confiance pour le développement et la livraison de solutions de traitement par protonthérapie dans le monde. Nous sommes heureux de pouvoir étendre cette collaboration afin d’ installer le premier centre de protonthérapie en Amérique Latine, ce centre permettant à davantage de patients d’accéder à ce mode de traitement novateur ». 

De son côté, Alberto Lamagna, Vice-Président du CNEA, commente : « En apportant un centre pourvu d’une technologie de traitement du cancer innovante à proximité des patients qui en ont besoin, nos médecins offriront une large variété de traitements contre le cancer. La protonthérapie est utilisée aujourd’hui pour traiter un grand nombre d’indications et peut être utilisée là où d’autres solutions de traitement ont montré leurs limites. La protonthérapie a le potentiel d’améliorer les résultats de traitement et de diminuer le risque d’effets secondaires ou de complications à long terme, permettant au patient de bénéficier d’une meilleure qualité de vie. Cette seconde collaboration entre le CNEA, INVAP, active depuis 40 ans en Argentine, et IBA, le leader mondial en protonthérapie, est significative et marque une étape importante dans le partenariat à long-terme entre ces organisations et nous sommes heureux que davantage de patients en Argentine et en Amérique du Sud puissent bénéficier de la protonthérapie ». 

Plus de 100 Digital Wallonia Champions à l’université d’été 12/09/2018

Ce 30 août à Namur, plus de 100 Digital...
more
Wilfried NIESSEN, Directeur général & Doyen de HEC Liège et Bernard DELVAUX, Président du Conseil de Gouvernance de HEC Liège

Double accréditation AACSB et EQUIS pour HEC Liège 18/09/2018

Ce 16 août, HEC Liège, l’école de gestion de l’...
more