• L'OMS a reconnu officiellement l'université de Liège comme organisme de contrôle de médicaments.

L'ULg pourra contrôler la qualité des médicaments pour l'OMS27/12/2016

L’université de Liège (ULg) a reçu la confirmation de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) qu’elle était officiellement reconnue comme organisme de contrôle de médicaments. Tant l’OMS que les fabricants privés pourront désormais se tourner vers elle pour contrôler les médicaments et lutter contre leur falsification. Il s’agit là d’une certification internationale prestigieuse et unique au monde pour une université.

L’ULg est donc désormais la première université au monde Préqualifiée par l’OMS. Cette Préqualification permet à six entités du Département de Pharmacie de l’ULg d’intégrer un réseau international d’une cinquantaine de laboratoires agréés de contrôle de qualité du médicament. L’ULg devient ainsi un partenaire officiel de l’OMS, des Nations Unies et des Etats-membres.

L’Organisation mondiale de la santé pourra désormais confier à l’université de Liège «des missions d’essai et de contrôle de qualité de la production de médicaments chez des fabricants», a annoncé l’université.

La préqualification OMS permettra aussi à l’ULg de renforcer ses services auprès de laboratoires nationaux de contrôle de qualité dans les pays en développement, et de participer ainsi à l’amélioration des systèmes sanitaires de ces pays. Quatre pays africains sont plus particulièrement concernés: la RDC, le Burkina, le Bénin et le Rwanda. En outre, l’ULg est cofinancée en Belgique par l’ARES pour l’organisation de stages internationaux sur la qualité du médicament : elle peut désormais offrir un cadre labellisé OMS aux stagiaires, originaires d’Afrique notamment.

En tant que laboratoire référent, l’ULg a aujourd’hui l’opportunité d’accéder à de grandes enquêtes internationales menées sous l’égide de l’OMS, par exemple VIH/Sida, Anti-Malaria ou « Lifesaving Commodities ». Avec les autres laboratoires préqualifiés, l’ULg participe à un réseau d’excellence mondial échangeant les informations et les bonnes pratiques, notamment dans la lutte internationale contre la falsification des médicaments.

Ce label a été décerné au terme d’un «audit pointu» et sera réévalué tous les trois ans, relate l’ULg.

En 2014, l’université liégeoise avait déjà été la première université européenne à recevoir le label européen GMP (Good Manufacturing Practices)  de contrôle de qualité des médicaments.

A terme, les responsables du Département de Pharmacie espèrent pouvoir devenir un Collaborative center de l’OMS, qui serait la reconnaissance internationale la plus élevée des compétences de l’ULg pour le contrôle de qualité du médicament.

Classements internationaux : UCLouvain et UMons se distinguent 12/06/2020

Les résultats des classements universitaires mondiaux les plus renommés, QS World University Rankings et U-...
more

Une future co-diplomation pour l'IHECS au Maroc 25/09/2020

La Brussels School – IHECS et l’Université Internationale de Rabat créent une filière de formation «...
more