Technochim remporte le prix de l'innovation 16/08/2019

Traitements royaux : Technochim remporte le prix de l'innovation pour son revêtement multifonctionnel

Technochim, spécialiste des traitements de surface, a remporté le prestigieux Prix de l'Innovation au salon ContaminExpo à Paris. L'entreprise, basée à Ghislenghien dans le Hainaut, a été reconnue pour son revêtement céramique de pointe Coatix.

Depuis 11 ans, Technochim étend son statut de leader dans le développement de traitements avancés des métaux, pour augmenter leur résistance à la corrosion ou à des fins décoratives. L'entreprise s'est d'abord fait un nom avec une solution unique contre le rouging, une forme complexe de corrosion de l'acier inoxydable, qui pose des problèmes particuliers dans le secteur pharmaceutique.

« Le rouging des installations pharmaceutiques utilisées pour fabriquer les vaccins risque de contaminer ces vaccins et d'introduire des substances polluées dans le corps humain« », explique Frédéric Groulard, PDG de Technochim. « Nous sommes la seule entreprise au monde à avoir un traitement contre toutes les formes de rouging, y compris le type le plus compliqué à enlever, connu sous le nom de rouging de classe III. »

Cette expertise a valu à l'entreprise wallonne une solide réputation dans le secteur pharmaceutique européen, avec des clients de haut niveau tels que GSK Vaccins et Sanofi Pasteur. Au fil des années, l'entreprise a acquis un savoir-faire dans un large éventail de techniques de traitement, comme le dégraissage, le décapage, la passivation, l'électropolissage, le polissage mécanique et le grenaillage. Elle a également repris son fournisseur de produits chimiques, Derustinox.

Grâce à l'élargissement de ses compétences, Technochim offre aujourd'hui ses services à des clients dans toute l'Europe, notamment en France, au Royaume-Uni, en Espagne, en Italie, en Allemagne et en Irlande. L'entreprise fait également équipe avec la division européenne de la multinationale américaine Steris. Au moment d'écrire ces lignes, une équipe de Technochim se préparait également à partir pour la Russie, où elle devait effectuer la maintenance d'un accélérateur de particules, un cyclotron. Elle a également mené des opérations similaires aux États-Unis et en Corée du Sud, en collaboration avec la société de technologie médicale IBA de Louvain-la-Neuve.

Alors que le secteur pharmaceutique reste un marché important, Technochim a considérablement élargi son champ d'action. Ses services sont utilisés dans les secteurs de la construction, de la chimie, de l'agroalimentaire, de l'énergie, de la métallurgie, de l'aviation, du spatial, du luxe et du design.

Avec le revêtement céramique Coatix, Technochim consolide encore sa position sur le marché mondial des traitements de surface. Coatix est un revêtement intelligent, aux fonctionnalités variées et adaptables en fonction des besoins. Il peut être appliqué sur des surfaces métalliques ainsi que sur le plastique et le verre.

« Coatix peut, par exemple, être hydrofuge ou très absorbant », explique M. Groulard. « Nous pouvons nous assurer qu'il inhibe la croissance des bactéries sur les surfaces et qu'il peut intégrer des zones colorées, par exemple des zones rouges et bleues pour avertir les techniciens des parties de l'équipement qui sont trop chaudes pour être manipulées sans protection des mains. »

Les entreprises pharmaceutiques constituent à nouveau un groupe cible important, mais Coatix est utile dans un grand nombre d'industries. À Dubaï, un revêtement Coatix doré donnera à un centre commercial l'aspect d'un palais, tout en rendant les surfaces faciles à nettoyer. Plus près de chez nous, les aéroports belges s'intéressent au revêtement pour rendre les surfaces en acier inoxydable faciles à nettoyer.

« Les espaces publics tels que les aéroports et les organismes de soins de santé comme les hôpitaux peuvent bénéficier de Coatix pour une autre raison importante », indique Groulard. « Les propriétés antibactériennes du revêtement peuvent empêcher de nombreuses personnes d'être infectées par des maladies qui, autrement, se propagent plus facilement dans ces endroits. »

Technochim développe déjà la prochaine génération de Coatix, que le personnel pourra appliquer plus facilement sur place car aucun four ne sera nécessaire pour la produire : au lieu de cela, les lampes UV suffiront à solidifier le revêtement.

L'entreprise se lance également dans le monde de l'impression 3D, notamment dans l'industrie aéronautique. Ses solutions chimiques peuvent aider à rendre les surfaces imprimées des pièces d'avion plus lisses et plus polies, un défi commun avec la technologie d'impression 3D actuelle. Dans ce domaine, Technochim travaille avec une entreprise de moteurs d'avions basée en Wallonie.

 

Par Andy Furniere

(Le) Cap sur les gaufres! 06/09/2019

« Cela paraît toujours impossible jusqu’à ce qu’on le fasse », disait Nelson Mandela. Des propos qui ont...
more

Aéroport de Charleroi: les belges savent pourquoi 12/09/2019

L’Aéroport de Bruxelles Charleroi Sud (BCSA)...
more