Un pionnier mondial de la thérapie cellulaire s'installe à Liège14/08/2019

Culture cellulaire : Un pionnier mondial de la thérapie cellulaire s'installe à Liège

Orgenesis, un pionnier international de la thérapie cellulaire, a créé une filiale à Liège pour soutenir le développement de sa plateforme innovante de thérapie cellulaire POCare. La société cotée au Nasdaq, avec des racines israéliennes et un siège social aux États-Unis, se concentre sur la recherche de solutions contre le diabète insulinodépendant, connu sous le nom de diabète de type 1.

La création de sa filiale Orgenesis Belgique, composée de laboratoires et de bureaux chez Accessia Pharma, qui fournit des infrastructures aux entreprises pharmaceutiques et biotechnologiques, est la deuxième initiative majeure d'Orgenesis en Wallonie. En 2015, elle a repris MaSTherCell Belgique à Charleroi, spin-off de l'Université Libre de Bruxelles, spécialisée dans la fabrication industrielle de produits de thérapie cellulaire.

Tandis que MaSTherCell Belgique fonctionne en tant que prestataire de services, Orgenesis Belgium se concentrera sur la recherche et le développement. La filiale wallonne stimulera la création de nouvelles thérapies cellulaires autologues, utilisées pour traiter les patients avec leurs propres cellules.

Orgenesis est un pionnier dans le processus de transdifférenciation ou de reprogrammation cellulaire, par lequel une cellule est convertie en un autre type de cellule pour traiter les patients. L'entreprise possède le savoir-faire nécessaire pour transformer les cellules hépatiques d'un patient diabétique de type 1 en cellules productrices d'insuline. Les personnes atteintes de diabète de type 1 ont de la difficulté à produire l'hormone insuline et ne peuvent donc pas obtenir l'énergie dont elles ont besoin à partir du glucose. La technique de transdifférenciation peut également être utilisée pour d'autres pathologies.

En particulier, l'équipe wallonne soutiendra le développement de la plateforme de thérapie cellulaire POCare (Point of Care) d'Orgenesis. La stratégie POCare vise à intégrer le processus de collecte, de traitement et d'administration des cellules dans le cadre des soins aux patients pour le traitement thérapeutique.

« Nous sommes ravis de poursuivre notre expansion en Wallonie, l'un des principaux centres de talents et de R&D en Europe », déclare Vered Caplan, PDG d'Orgenesis (photo). « L'ouverture de nos nouveaux bureaux et laboratoires renforcera le déploiement de notre stratégie POCare en Europe. »

Efrat Assa Kunik, directeur général d'Orgenesis Belgique, déclare : « La stratégie POCare peut contribuer à réduire significativement les coûts de développement grâce à des joint-ventures avec des partenaires locaux qui apportent des réseaux régionaux solides. Ces réseaux comprennent des partenariats avec des hôpitaux locaux, ce qui nous permet d'obtenir continuellement des licences de thérapies autologues auprès d'instituts universitaires et de recherche, et d'utiliser les réseaux hospitaliers pour le développement clinique de nouvelles thérapies. »

Lors de la présentation de sa nouvelle filiale wallonne, l'équipe d'Orgenesis a cité différentes raisons pour faire de la région sa base. Notamment la position centrale en Europe, l'infrastructure logistique, l'accent mis sur la recherche innovante, le grand nombre de spécialistes des sciences de la vie, les installations sur mesure et la possibilité de mettre rapidement en place des essais cliniques. Orgenesis a également mis en avant les atouts de BioWin, le pôle de compétitivité santé wallon.

L'intérêt croissant des grands acteurs montre comment la Wallonie se positionne comme un leader européen de la thérapie cellulaire. À cet égard, la région peut également tirer un grand profit de la récente modification apportée par la Belgique à la loi sur l'accès aux cellules et tissus humains pour produire des thérapies cellulaires allogéniques - lorsque les cellules donneuses sont utilisées pour traiter différents patients - à des fins médicales ou de recherche scientifique.

Les entreprises belges peuvent désormais se procurer ou importer ces matériaux humains de manière plus transparente. Par conséquent, un plus grand nombre de patients bénéficieront des innovations dans le domaine de la thérapie cellulaire.

« Grâce à cette nouvelle législation, la Belgique renforce son écosystème unique impliqué dans la recherche et le développement de thérapies cellulaires », déclare Frédéric Druck, secrétaire général de la fédération du secteur biotechnologique bio.be/essenscia. « Il est encore plus attractif pour les entreprises locales de développer des activités dans ce domaine et pour les entreprises internationales de créer, ici, une unité de production européenne de thérapie cellulaire. »

Par Andy Furniere

Arrivée d'Aérosmurf à Moscou

Le grand Schtroumpf accueille le 1er vol de SN Brussels à Moscou 13/06/2019

En collaboration avec IMPS, WBI a mis à disposition de l’Ambassade de Belgique à Moscou et du Consulat...
more
Tailor Made Meat

Belgian Beef - Tailor Made Meat 19/08/2019

L'AWEX, en collaboration avec l'APAQ-W...
more