La réserve stratégique prévue par la Belgique est en accord 28/02/2018

Le 7 février dernier, la Commission européenne a autorisé, conformément aux règles de l’UE en matière d’aides d’État et selon les lignes directrices de 2014 concernant les aides d'État à la protection de l'environnement et à l'énergie, la réserve stratégique d'électricité prévue par la Belgique qui permet d'écarter du marché de l'électricité certaines capacités de production afin de ne les utiliser qu'en cas d'urgence. La réserve est nécessaire pour atténuer les risques en matière d'approvisionnement posés par la forte dépendance du pays envers un parc nucléaire vieillissant, y compris pour ce qui est de l'électricité importée.

Les réserves stratégiques peuvent s'avérer nécessaires pour garantir la sécurité de l'approvisionnement en électricité quand les marchés concernés traversent une phase transitoire et de réformes et elles visent à se prémunir contre le risque de crise grave de l'approvisionnement lors de ces transitions.

Selon les mesures belges, un soutien financier sera apporté aux fournisseurs de capacité afin qu'ils proposent une capacité lorsque la demande est au plus haut, par exemple lors de conditions hivernales. La réserve fera l'objet de marchés attribués à la suite d'un processus de mise en concurrence ouvert à tout type d’éventuels fournisseurs de capacité et son volume sera déterminé à l'issue d'une analyse approfondie effectuée par le gestionnaire du réseau de transport (GRT).

La réserve stratégique ne sera utilisée que lorsque toutes les solutions au problème de pénurie basées sur le marché seront épuisées et sera retirée dès que le problème sous-jacent sera réglé.

Plus d’informations disponibles ici