AMB Ecosteryl : élimination des déchets dans le monde entier07/08/2019

 

AMB Ecosteryl est une entreprise familiale basée à Mons, spécialisée dans le développement et la production de solutions pour le traitement durable et le recyclage des déchets médicaux. Fondée en 1947 en tant que fabricant de machines pour les industries extractives, AMB s'est lancée dans le secteur de l'environnement après le déclin des compagnies minières locales. Depuis 17 ans, elle développe des technologies respectueuses de l'environnement pour traiter les déchets médicaux.

AMB offre un processus unique et durable dans son domaine, traditionnellement peu enclin à innover. La plupart des déchets médicaux sont incinérés, un procédé connu pour ne pas être respectueux de l'environnement. « La première innovation est la réduction de l'utilisation des ressources, car nos unités n'ont besoin que d'une faible consommation d'énergie pour fonctionner », explique Andrew Cantillo E, directeur commercial d'AMB pour la zone Amériques, basé à Bruxelles. « Nous n'avons besoin ni d'eau, ni de gaz, ni de carburant ou d'autres produits chimiques. » Ce procédé ne crée pas non plus de sous-produits contaminés, tels que des eaux usées ou des produits chimiques.

Le processus commence par le pesage et le chargement automatisés des déchets, qui passent ensuite par un système de broyage à quatre arbres. « Cette fonction de broyage, combinée au chauffage des déchets par l'action de micro-ondes, permet de sélectionner le polypropylène et d'autres plastiques après décontamination afin de les recycler ou de les récupérer », explique M. Cantillo. C'est un avantage, car ces plastiques ont une valeur de revente importante.

La deuxième grande innovation est que les machines fonctionnent en continu, sans avoir besoin d'ajouter des déchets par lots, et qu'elles peuvent être opérationnelles 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. Après le broyage, les déchets sont amenés dans une zone à micro-ondes puis placés dans une trémie à température contrôlée pendant une heure jusqu'à ce qu'ils soient complètement décontaminés. Ils sont ensuite ajoutés à un conteneur. Avec ce procédé, les déchets peuvent être réduits jusqu'à un cinquième de leur volume initial.

Environ 90 % des déchets traités par les équipements Ecosteryl sont réutilisés au lieu d'être mis en décharge ou incinérés. Ce procédé convient à un large éventail de déchets médicaux réglementés, sauf lorsqu'il s'agit de déchets nucléaires ou toxiques. Neo-Ecosteryl, la toute dernière technologie d'AMB, intègre le recyclage dans son procédé. Après décontamination, les déchets médicaux sont triés par type ou par couleur. Les déchets peuvent ainsi être commercialisés comme intrants pour les emballages médicaux, le plastique, la production d'énergie ou les fours à ciment.

AMB fournit également des services pour assurer un fonctionnement et un entretien optimaux. Lorsque ses machines sont expédiées aux clients, AMB envoie des ingénieurs pour fournir une formation locale sur le fonctionnement et la maintenance. L'équipe d'Ecosteryl assure la maintenance et l'assistance à distance, grâce à un accès Internet intégré installé dans toutes ses machines et à la possibilité de se rendre sur site auprès des clients. L'équipement peut être installé en moins de deux jours et peut être facilement démonté pour être relocalisé. Les machines ont une longue durée de vie et la première machine Ecosteryl installée en France est toujours opérationnelle.

En dépit du domaine d'expertise d'AMB, la plupart de ses clients ne sont pas des établissements de soins de santé, mais de grandes entreprises environnementales spécialisées dans la gestion des déchets de matières dangereuses. Une plus petite proportion comprend les hôpitaux à la recherche de solutions rentables pour leurs déchets, ainsi que le secteur public, comme les ministères de la Santé et de l'Environnement.

« Aujourd'hui, nous disposons d'un solide réseau de clients de l'Amérique à l'Afrique, en passant par l'Asie et l'Europe », explique M. Cantillo. « Nous sommes leaders en France, couvrant la plupart des secteurs des technologies alternatives. Notre plus grande ambition est de mieux valoriser les déchets médicaux dans le monde. C'est pourquoi nous offrons à l'industrie des solutions de pointe pour décontaminer les déchets médicaux et ensuite les recycler. »

Par Betina Kiefer

 

(Le) Cap sur les gaufres! 06/09/2019

« Cela paraît toujours impossible jusqu’à ce qu’on le fasse », disait Nelson Mandela. Des propos qui ont...
more

Aéroport de Charleroi: les belges savent pourquoi 12/09/2019

L’Aéroport de Bruxelles Charleroi Sud (BCSA)...
more