Pari réussi pour les fabricants de masques wallons 24/08/2020

Les sociétés wallonnes Deltrian International et Altifort Boart s’illustrent chacune dans la production de masques chirurgicaux de type II. Choisie par le Gouvernement wallon pour son expertise en filtration de l’air, la première située à Fleurus produit plus de 300 000 masques par jour et propose depuis cet été un masque citoyen lavable 25 fois. La seconde, basée à Nivelles, et qui fabrique normalement des outils de découpe, s’est lancée tout récemment dans cette nouvelle activité autour du projet « Belgium Mask » qui s’annonce déjà prometteur.

 « Nous avons appris que nous avions été sélectionnés par le gouvernement pour fournir les 4 millions de masques qu’il voulait mettre en réserve pour les hôpitaux », rappelle dans La Meuse Jean Kalyvas, de l’entreprise Deltrian International. Initialement spécialisée dans la fabrication de filtres destinés aux hôpitaux, au secteur automobile, aux biotech ou encore à l'industrie, Deltrian fabrique aujourd’hui 300 000 masques quotidiennement, l’objectif étant d’arriver entre 70 et 110 millions par an.

C’est le 5 juin dernier que les deux premières machines sont arrivées. « Depuis, vu la demande, nous en avons quatre en production et nous travaillons avec deux équipes. En tout, nous avons une vingtaine de travailleurs. La plupart des commandes viennent de Belgique mais nous en avons aussi dans d’autres pays européens où nous avons des entités ». Les hôpitaux ne sont pas leurs seuls clients. « Nous avons les pharmacies et pratiquement tous les corps de métier ainsi que les sociétés privées ». Depuis mi-juillet, Deltrian propose également un masque « citoyen », le Deltrigex, lavable 25 fois et dont l’efficacité bactérienne est de plus de 90 % (elle est de 98% pour les masques chirurgicaux).

A Nivelles, l’objectif du patron d’Altifort Boart est de confectionner 2,5 millions de masques chirurgicaux par mois. "Nous avons actuellement une quinzaine de travailleurs occupés sur ce projet", explique Bart Gruyaert, qui a lancé "Belgium Mask" il y a à peine quelques semaines. L'effectif devrait rapidement monter jusqu'à 30, voire 40 personnes. Une activité complémentaire bien différente pour cette usine de fabrication d'outils industriels, mais qui devrait lui permet de compenser la sous-activité que connait actuellement Altifort Boart en raison du contexte économique et sanitaire.

Ce projet répond également à une vraie demande en Belgique. Ces masques made in Wallonia répondent aux normes européennes et sont certifiés par le laboratoire belge Centexbel. Les matières premières sont européennes. Un gage de qualité pour beaucoup de clients. En trois semaines seulement, plusieurs centaines de milliers de masques ont été distribués à Bruxelles et en Wallonie, principalement dans les hôpitaux, les pharmacies et diverses entreprises, notamment dans le secteur des soins de santé. 

 

Source: La Meuse et La Capitale

Le thermomètre 4.0 infrarouge d'I-care est capable de mesurer automatiquement et sans contact la température corporelle.

I-care crée une filiale au Royaume-Uni 22/09/2020

En dépit du Brexit, l'entreprise montoise I-care spécialisée...
more

Digital Wallonia shortlisté par la Commission européenne 25/09/2020

Le projet " Digital Wallonia International " vient d’être...
more