Un Liégeois et un Montois mis au devant de la scène01/06/2017

Mardi soir, Thomas Abbate, de l’Université de Mons (UMons) et Alexis Darras, de l’Université de Liège (ULg), ont été désignés lauréats de la finale interuniversitaire du concours : «Ma thèse en 180 secondes».

Le concours consiste en une vulgarisation d’un travail de recherche mené par les concurrents depuis souvent plusieurs années raccourci à un temps de parole de 180 secondes. Les 18 candidats étaient issus de sélections organisées dans six universités belges francophones. Les deux lauréats désignés mardi à Louvain-la-Neuve représenteront la Belgique à la finale internationale, organisée le 28 septembre prochain à Liège.

L’exposé de Thomas Abbate (UMons)  s’intitule «Les vaccins, c’est comme le vin» afin de communiquer le plus efficacement possible sur sa thèse dont le titre officiel est «Modélisation mathématique, observation et contrôle de l’amplification virale en culture de cellules animales». Alors que l’autre lauréat, Alexis Darras (ULg), a développé devant les jurés et le public un exposé titré «Sang pour sang magnétique», vulgarisant sa thèse intitulée «Évaporation sous champ de gouttes de colloïdes superparamagnétiques».

L’objectif principal du concours était double, le premier étant de permettre au grand public de comprendre le rôle des doctorants en matière de recherche, et le second, aux chercheurs, de travailler leurs compétences communicationnelles pour expliquer un sujet complexe de manière simple.

Enfin, Félicien Hespels, de l’Université de Namur, s’est vu attribuer le prix du public pour son exposé «De l’or contre le cancer».  Sa thèse porte l’intitulé «Émission d’éléments secondaires depuis des nanoparticules d’or soumises à des irradiations de protons».

Bruxelles dans le top 50 des villes du monde pour étudier ! 15/06/2018

Selon une étude menée par QS Quacquarelli Symonds, analyste mondial de l’enseignement supérieur, Bruxelles...
more

L'UMONS championne d'Europe de robotique! 15/06/2018

C'est une première pour la Belgique ! Une équipe de la Faculté de Polytechnique de l’université de Mons (...
more