• WBI fonde le Cercle Diplomatique pour la Science et la Technologie de New York
  • WBI fonde et co-préside le S&TDC de New York

WBI fonde et co-préside le S&TDC de New York04/11/2020

Mr Maxime Van Cauter (Agent de Liaison Scientifique de Wallonie-Bruxelles International) et Mme Annie Le (Attachée Recherche & Innovation du Gouvernement du Québec) ont inauguré à New York le Cercle Diplomatique pour la Science et la Technologie.

Les partenaires historiques que sont Wallonie-Bruxelles et le Québec sont donc à la manœuvre de ce réseau diplomatique totalement inédit à New York. Cette initiative fera date et rayonnera auprès des institutions soutenant les démarches dans le champ de la Diplomatie Scientifique, telles que l’American Association for the Advancement of Science (AAAS) et la Commission Européenne notamment.
 
L’objectif central du S&TDC est de mettre en réseau et d’accélérer la collaboration internationale dans les domaines de la recherche scientifique, l’ingénierie, les partenariats universitaires, les transferts technologiques et l’innovation. En réalité, la collaboration internationale dans les matières précitées est une évidence de nos jours. L’actuelle pandémie du COVID-19 nous rappelle constamment qu’aucun pays, aucune région à elle seule ne peut apporter de réponses exhaustives à des phénomènes d’ampleur globale. Les défis sociétaux auxquels nous faisons face requièrent des solutions co-construites et c’est la raison pour laquelle la coopération en science et technologie surpasse de loin les habitudes de compétition pouvant exister dans d’autres domaines.
 
Le S&TDC se présente donc comme une association de membres provenant des missions diplomatiques et des organisations internationales basées à New York. Ce réseau souhaite servir de plateforme à partir de laquelle des interactions avec des experts, des chercheurs, des entrepreneurs, des décideurs et des officiels pourront être organisées. Des expériences similaires à Boston, Tokyo, Singapour et Shanghai ont démontré que l’écosystème local composé d’universités, de centres de recherche et de clusters d’entreprises innovantes sont demandeurs de ce rapprochement avec les responsables en recherche & innovation du corps diplomatique. En effet, en une seule rencontre avec le S&TDC le partenaire ou l’organisation locale peut interagir avec l’ensemble de la communauté internationale ayant des intérêts spécifiques dans son domaine d’activité. De leur côté, les membres du S&TDC, en s’engageant dans des actions et projets communs, tentent d’identifier des opportunités qui n’auraient pu être saisies autrement.
 
Concrètement, le S&TDC s’appuiera sur une programmation annuelle incluant des briefings de politiques scientifiques, des séminaires délivrés par des experts, des visites d’institutions de recherche, des rencontres au sein d’universités et d’entreprises innovantes ainsi que des réunions spécifiques d’échanges de bonnes pratiques.
 
La spécificité de New York se situe également au niveau de la grande concentration d’organisations internationales sur son territoire, ce qui laisse augurer de nombreuses synergies pour le S&TDC !

L’équipe de chercheurs du professeur Collet accueille depuis la mi-octobre des collègues japonais. De gauche à droite : Alexandre Marbaix, Michael Deghelt, Hiroyuki Kanamaru et Carla Aspite

Biomédicaments : chercheurs wallons et japonais s'unissent 01/12/2020

L’entreprise japonaise Kaneka et sa filiale wallonne Eurogentec s’associent à l’UCLouvain pour développer un...
more

Eurogentec fabriquera le vaccin à ADN d'INOVIO contre le Covid 03/12/2020

L’entreprise liégeoise Eurogentec, filiale de l’entreprise...
more