Le Belgian Heritage Center30/06/2017

Savez-vous que certaines régions au Wisconsin (USA) sont toujours attachées à leur héritage wallon? Beaucoup de villages dans la Péninsule de Door portent le nom de villes wallonnes. Vous y trouverez aussi de la nourriture typique de nos régions disponible nulle part ailleurs en Amérique : tarte de riz, charcuterie et autres fromages. SignMyCar ! s’est rendu à Brussels (Wisconsin) au Belgian Heritage Center pour en savoir plus. Ceci est notre deuxième chronique sur nos cousins wallons au Wisconsin.

Après avoir commencé une nouvelle vie aux USA dans les années 1850, les premiers arrivants wallons ont éprouvé le besoin de se rapprocher de leurs racines. L’isolation géographique, les hivers rudes et le dur travail de la ferme leur a donné l’idée de réintroduire les Kermesses. Chaque village avait sa Kermesse et l’organisation de cet événement prenant des semaines. Les femmes du village commençaient à préparer la nourriture et les boissons parfois des mois avant la Kermesse. C’était un des événements les plus attendus de l’année ! Par exemple, la Kermesse de Brussels durait à son apogée trois jours. Au point que la communauté belge rencontra des problèmes avec son clergé, qui leur demanda de se modérer.

Ceci est le genre d’histoires et traditions que le Belgian Heritage Center s’attarde à préserver d’une manière professionnelle. Après plus de 175 ans et 6 générations, la communauté rurale de cette région essaye toujours de promouvoir son héritage. Par exemple, en 2010, alors que le centre culturel était menacé de démolition, ils ont réussi à collecter plus de 300 000 USD en moins d’un mois. Une fois le bâtiment sauvé, ils ont décidé de le transformer en musée. En 2016, le Belgian Heritage Center a commencé à travailler avec des responsables de musées afin de créer une exposition interactive pour raconter et promouvoir l’histoire des premiers arrivants.

“Nous avons besoin d’organiser cette information visuellement d’une manière professionnelle et d’utiliser ses outils interactifs afin de raconter l’histoire des premiers arrivants d’une manière attrayante et efficace. Raconter des histoires c’est une chose, mais pouvoir les illustrer, les rassembler, les organiser est une meilleure manière de transmettre et promouvoir notre héritage. Nous voulons créer un travail de référence de sorte que les nouvelles générations de Belges puissent découvrir leur héritage wallon et en être fier. » Sandy Orsted, Trésorière.

Sandy Orsted est la trésorière du Belgian Heritage Center. Elle est de la 5ème génération et se rappelle de nombreuses histoires sur ces ancêtres. Elle m’a accueillie chez elle l’an dernier pour m’en dire plus et me raconter comment le Belgian Heritage Center a commencé. Son père était très attaché à son patrimoine wallon et la langue wallonne était la seule qu’il utilisait pour parler avec ses proches. Malheureusement, être wallon était mal vu au 20ème siècle et Sandy m’a expliqué pourquoi.  Vous pouvez découvrir l’intégralité de cette entrevue sur le site de SignMyCar. La vidéo est disponible avec des sous-titres en français, en néerlandais et en anglais.

 

 

Vignette: 
Belgian Heritage Center

Other posts written by this Ambassadeur