Elections dans les Amériques06/06/2016

Ce 5 juin 2016, se sont déroulées les élections du deuxième tour pour la Présidence du Pérou. 

Deux candidats restaient en lice: Madame Keiko Sofia Fujimori et Pedro Pablo Kuczynski. Des élections au coude à coude.
Madame Keiko Sofia Fujimori née au Pérou, fille de l'Ex-Président Alberto Fujimori d'origine japonaise qui avait sorti le pays d'une terrible crise économique, sociale et financière, mais ayant utilisé des procédés entâchés d'irrégularités, de violations des Droits de l'Homme etc, lequel purge une très lourde peine de prison pour cette raison. Cette dernière dont le parti bénéficie d'une large présence a perdu de très peu la présidence.
Monsieur Pedro Pablo Kuczynski, né au Pérou et qui eut la double nationalité péruvienne et nord Américaine, s'est présenté comme un économiste de longue trajectoire.

Il est clair que s'il y aura des éléments de continuation notamment dûs à des engagements pris au nom du Pérou sous le ou les gouvernements précédents, il y aura aussi de nouvelles prises de mesure en fonction des plans de gouvernements et des éléments conjoncturaux y compris les positionnements stratégiques et autres des interlocuteurs et des administrations.

De façon générale, la mise en place bénéficie souvent d'une époque de grâce d'environ 6 mois, avec toutefois un premier bilan aux 100 premiers jours et certainement une période de positionnement et de choix les deux premières années.

Ceci dit la passation de pouvoir ne se fera de façon effective que le 28 juillet lors de la fête nationale avec les traditionnelles lenteurs. Si lorsqu'il s'agit d'accords les choses peuvent se faire relativement rapidement, investir et créer des entreprises, implique souvent plus de temps, de démarches, de connaissances du terrain. Mais aussi de relever plus de défis.

Ceci dit il est très important que tous aient conscience de l'importance de travailler avec la partie internationale et dans ce cadre, en Europe et en Europe la Belgique et le Luxembourg.

Mais, là les rôles reviennent à nos agences de commerce extérieur, nos Chambres de Commerce, mais aussi à nos entreprises auxquelles reviennent l'action de concrétisation des investissements, des créations d'entreprises, de leur positionnement dans les pays les plus indiqués.

Dans ce cadre, si le Pérou, n'est pas obligatoirement le plus facile, avec l'aide des agences comme l'AWEX/WBI, FIT, Brussels Invest, agence fédérale, groupe comme ELAN Biz et ELAN Network, les attachés commerciaux, et très certainement les Chambres de Commerce.

L'Union Européenne en est d'ailleurs plus que convaincue, la preuve étant son appui pour la création non seulement des entités ELAN mais aussi de la réactivation du principe d'une Chambre Européenne.
Entité qui n'est pas toujours aisée voire même possible de mettre en place. Au Pérou, c'est une réalité depuis deux ans avec la création de l'EuroCámaras, avec l'association participative de chambres commerciales comme celles d'Allemagne, de Belgique et du Luxembourg (Chambre de Commerce et Culture de Belgique et du Luxembourg au Pérou), Espagne, France, Italie, Nordique (comprenant Islande, Finlande, Danemark, Norvège et Suède), Roumanie etc.